FOUR A PAIN
De l’époque Médiévale à la Révolution, la construction du four est soumise à l’approbation du seigneur qui perçoit une redevance et oblige la communauté à l’utiliser. Au cours de la période bernoise sa gestion revient aux collectivités locales.

Aujourd’hui, Les fours à pain remis en état sont l’occasion de fêtes villageoises.
Une dizaine sont en activités à Cremin, Boulens, Poliez-le-Grand, Sugnens, Naz, Correvon, Prahins, Champtauroz, Chavannes-le-Chêne, Combremont-le-Petit.

GRENIER A BLE
Le grenier à blé jouait un rôle essentiel dans la vie agricole. Le paysan y stockait les diverses graines à moudre et, dans un compartiment séparé, celles destinées aux semences. Le local devait offrir un abri sûr, impénétrable aux rongeurs.

Repérez-les à Coumin-dessus, Cheiry, Thierrens, Boulens, Peyres-Possens, Poliez-Pittet, Echallens, Fey, Ogens, Combremont-le-Petit.

Information in situ: à Boulens, Poliez-Pittet, sur le Site Thématique de Thierrens.

FOUR A PAIN - GRENIER A BLE (PDF)